Notre Français bien à nous!!!

Un doute sur l'historicité d'un objet? Besoin de conseils pour votre costume?
C'est ici que ça se passe!
Avatar de l’utilisateur
Jean de Bueil
Messages : 54
Inscription : 19 octobre 2009, 20:14
Localisation : Rezé (44)

Notre Français bien à nous!!!

Message par Jean de Bueil » 29 octobre 2009, 11:11

chers amis... Retrouvez dans cette rubrique notre bon vieux Français à nous... Que cela vous inspirent et vous fassent rire!!!
Potius mori quam foedari

Avatar de l’utilisateur
Estelle
Lions d'Anjou
Messages : 267
Inscription : 11 octobre 2009, 20:34
Localisation : le Plessis-Grammoire

Re: Notre Français bien à nous!!!

Message par Estelle » 30 octobre 2009, 13:31

J'attend toujours le dico de médiéval pour pouvoir apprendre de nouvelles insultes!!! (ça m'évitera de me faire taper sur les doigts en camps quand je sors des "merdes" et "putain"!)
les étoiles courent dans le ciel

Avatar de l’utilisateur
Jean de Bueil
Messages : 54
Inscription : 19 octobre 2009, 20:14
Localisation : Rezé (44)

C'st bien parce que tu insiste!!! Expressions et jurons!!!

Message par Jean de Bueil » 30 octobre 2009, 21:24

Corne de bouc : juron
Corne de bœuf : juron
Corp-dieu : juron
Palsambleu : juron
Sang-dieu : juron
Tudieu : juron
Vain dieu : juron
Ventre-dieu : juron
Avoir usance : Avoir la connaissance
"être cousu d'or" : être riche
en grand bobant : en grande pompe
être gris : être saoûl
Diantre : Expression marquant l'étonnement
"Li hauberc fremissoient" : Les hauberts retentissaient.
"Nul ne peut sortir ce que nous deviendrons" : Nul ne peut prédire notre sort.
"Oïl, s’il plaît à Dieu" : Oui, s’il plaît à Dieu.
"Peu m’en chaut" : Ca ne m’intéresse pas
"Potius mori quam foedari" : Plutôt mourir que se déshonorer
"Pourvu qu’il donne dans le godant" : Pourvu qu’il tombe dans le piège
Potius mori quam foedari

Avatar de l’utilisateur
Jean de Bueil
Messages : 54
Inscription : 19 octobre 2009, 20:14
Localisation : Rezé (44)

Le langage guerrier!!!

Message par Jean de Bueil » 30 octobre 2009, 21:39

A
Abîme : Haut et centre de l’écu.
Accraser : Briser, écraser
Allumelle : Lame.
Amoulé : Aiguisé en passant à la meule
Arbalestrier : arbalétrier, soldat utilisant l’arbalète
Armet : Corruption du vieux mot français hiaumet (petit heaume). C’est le casque des milices du XV° siècle qui succède au bacinet. Il se compose du tymbre avec ou sans crête ; de la vue, du nasal et de la ventaille. Ces dernières pièces étaient désignées ensemble sous le nom de mézail.
Arquebuse/arquebouse : arme à feu dont le coup part à l’aide d’une mèche ou d’un rouet se bandant avec une clef.
Arquebousier arquebusier : qui tire à l’arquebuse
arriflé : Incendié, rasé
arroi (en) : En ordre
attrapoire : Piège
Aucube : Abri (tente) à deux pans

B
bachelerie : Chevalerie
Bacinet : Casque du XIV° siècle
Bannerolle : bannière
Barbacanne : fortification extérieure garnie de meurtrières
Bataille : Bataillon d’une armée médiévale
Baudré : Baudrier
Boujon : Bois de la flèche
Boulaie : Bâton
Brancher : Pendre
Braquemart : Epée courte et large (XIV° et XV°)
Bresche (la) : La brêche
Brigandine : armure légère faite de lames de fer jointes et qui sert de cuirasse.
Brogne : Armure formée de plaquettes de métal cousues sur une étoffe.

C
Carnet : On appelait parfois ainsi la visière du bacinet.
Capel (de fer) (Voir chapel) : Carnet Visière
Chambre (salve de) : décharge faite au moyen de boîtes à poudre, en signe de réjouissances publiques
Chapel (de fer) : Casque. Remonte à une haute antiquité. Au cours du XIII° siècle, il est souvent fait mention du chapel de fer qui était plus maniable, moins lourd et étouffant que le heaume.
Chapeline : Voir chapel
Chétivaison : Captivité
Clam : cri de guerre
Clos de la ville : partie de la ville comprise dans les fortifications.
Contrester : Résister, opposer
Connestable connetable ; chef d’une compagnie militaire ou d’un corps de métier.
Contubernalité : Fraternité d’arme (du latin contubernalis : camarade de tente)
Cotel : Couteau
Cotte d’armes : Vêtement porté au-dessus du haubert et portant les armoiries du chevalier. Elle est apparue avec les croisades et servait à protéger le vêtement de métal des ardeurs du soleil.
Couleuvrine / culvérine : Canon léger de forme allongée (d’où son nom) généralement monté sur affût mobile.
Coup orbe : Coup qui meurtri sans entamer la chair
Cournall : Mot anglais pour désigner le rochet, fer de lance émoussé utilisé pour jouter en tournoi.
Cranequinier : arbalétrier à cheval
Culvérinier : soldat utilisant la couleuvrine

D
Décolation : Action de couper la tête.
Défeurrer : Dégainer
Destrier : Cheval de guerre. A partir du XI° siècle, leur poids peut dépasser 600kg et ils peuvent porter 120 kg.

E
Embrasser l’écu : Passer le bras dans les énarmes.
En drap : En habit (Sans son armure)
Enchas : Combat
Encloture : mur d’enceinte
Enrugni : Rouillé
Espee : Epée.Au XI° siècle, elle mesure de 90 à 100 cm. Et pèse de 1 000 à 1 800 g.
Espiée : Lance dans la littérature romane. Voir Lance.
Escouvillon : Long bâton équipé en son bout d'une peau de mouton et servant au ramonage du fut des canons
Escremir : Escrimer
Estour : Combat
Estourmie : Mêlée
Etriper : retirer les tripes, " tuer "
Etriver : quereller

F
Fauchart : Arme d’hast. A l’origine, ce n’était qu’une faux emmanchée droite à l’extrémité d’une hampe. Les paysans appelés à combattre s’en servaient à la guerre. On parle de fauchart à partir du début du XIII° siècle.
Férir : Frapper avec le fer
Ferreor : Celui qui " ferraille ", qui aime combattre à l'épée
Feurre : Fourreau
Flamberge : Epée

G
Gambison : Vêtement qui était porté sous le haubert de mailles de XII° au XIV° siècle. Il est fait de peau ou d’étoffe épaisse de soie. Il peut parfois être porté sans le haubert.
Gauchir : esquiver
Gonfalon/Gonfanon : étendard, bannière. S’applique surtout aux insignes des confréries
Guisarme : Arme d’hast à tranchant long et pointe d’estoc.

H
Hacqbutte : Petit canon à main
Hanepier : Voir chapel
Haubergeon : Nom donné au haubert en 1155.
Haubert : Cotte de mailles qui se généralise du milieu du XI° siècle au milieu du XIII° siècle. Il pesait de 12 à 15 kg. Les mailles font environ 1cm de diamètre et le fil 2mm de diamètre. On parle également de haubert treslie.
Helme : Casque sphéro-conique utilisé au XI° et au XII° siècle. C’est un casque d’origine normande, formé de bandes rivetées sur une armature. Un nasal l’accompagnait souvent, puis vers la fin du XII° siècle d’une plaque faciale.
Hourder : escorter

J
Jazerant : Haubert de mailles
Jointes : Plaques de métal fixées sur les gantelets pour protéger les phalanges.
Lance : Arme principale des chevaliers, à partir du XI° siècle. Utilisée comme pique avant le XI° siècle, elle mesure moins de 250 cm. Elle s’allonge et s’alourdit ensuite pour atteindre et dépasser 350 cm au cours du XIII° siècle. Son poids atteint 15 à 18 kg au début du XIV° siècle. La hampe est en bois de frêne, de pommier ou de hêtre. Pour éviter que la pointe ne pénètre trop profondément et que l’on ne puisse la retirer, on la munit d’un arrêt de pointe.

L
Lance : Une vingtaine d’hommes
Lance afusellée (la) : La lance droite, prête à frapper
Lansquenet : soldat de l’infanterie allemande vers la fin du XVème siècle.
Livrées : Tenues de même couleur. Uniforme.

M
Maillette : petite tour dans les fortifications, remplie de terre.
Mantelet : Grand panneau de bois basculant, installé en protection devant les pièces d'artillerie
Maréchal : maître de l’ost, et plus anciennement chef des écuries
Meshaigner : maltraiter
Miles (pluriel : Milites) : Nom qui étaient donnés aux guerriers, quelle que soit leur classe sociale jusqu’au XI° ou XII° siècle. A partir du X° siècle, ce mot fut utilisé pour parler des soldats à cheval, avant que l’on parle de chevaliers.
Miséricorde : Sorte de poignard d’arçon
Moigner : mutiler
Morion : Casque « espagnol » du XVI ème siècle
Mortaille : mort, massacre
Morteux, euse : qui donne la mort
Mortir : mettre à mort, tuer.

N
Navrer : blesser
Navrure : blessure

O
Occire : Tuer
Occision : tuerie, carnage
Osberc : C’est ainsi qu’est appelé le haubert dans la « Chanson de Roland ». On écrit également hauberc.
Ost : Armée composée de chevaliers, d’archers, et de piétaille ou gent menue ; ainsi que l’artillerie qui manie les balistes
Outrance (à) : Joutes où les armes choisies étaient des armes de guerre (Voir aussi à plaisance).

P
Pavois : Sorte de grand bouclier utilisé par les archers et les hacqbuttiers.
Pennon : Banderole qui pend à la lance
Penthère : Sorte de clou. On en parait certaines armures.
Pionniers : Travailleurs de l’armée (Pontonniers, etc.)
Plaisance (à) : Forme de joutes qui apparaissent vers 1250. Les armes étaient alors émoussées et la pointe des lances est remplacée par une couronne (Voir aussi à outrance).
Porter l’écu en chantel : Montrer sa face extérieure.

R
Rendre gorge : mourir
Rondache : Voir Rondelle
Rondelle : Petit bouclier rond, Rondache

S
Saïette, Sajette : flèche
Sallade : Petit casque léger, sans crête et présentant à peu près la forme d’un pot
Sallière : boîte servant à contenir le salpêtre dans un arsenal
Soldatesque : Troupe de soldats indisciplinés / qui a la rudesse du soldat
Soldenier / soldier : Soldat
Soudée : Solde, paye des gens de guerre.

T
Taloche : Petit bouclier
Tortil : Cercle de tissu bourrelé en torsades aux couleurs du seigneur. Il se fixait au sommet du heaume.
Tourner visage : Se retourner (pour s’enfuir)
Tref : Tente cônique, soutenue par un estace (mât central) et des paissons (piquets).

V
Vervelles : Charnières latérales du bacinet qui permettait à la visière de se lever ou de s’abaisser
Viaire : Visière d’un bacinet
Voulge ou Vouge : Arme à long manche surmontée d’une lame. Ancêtre de la hallebarde
Potius mori quam foedari

Avatar de l’utilisateur
Jean de Bueil
Messages : 54
Inscription : 19 octobre 2009, 20:14
Localisation : Rezé (44)

Re: Notre Français bien à nous!!!

Message par Jean de Bueil » 06 novembre 2009, 11:24

A
abjurer: Renoncer publiquement à une religion, à une opinion, à un sentiment.
accoisser: Se préparer
accordailles: Fiançailles
accoutré: Vêtu
achier: Acier
achoison: occasion
acointer: Aider dans le sens de supporter
affairer (s’): S’occuper
affidé(e): A qui l’on se confie pour un mauvais coup.
affublement: vêtement
affûtiau: Objet de parure sans valeur, bagatelle
aherdre: lier
ajour: ouverture
alleu (l’): Terre franche possédée en toute propriété (fief)
a main droite: A droite
anceisural: ancestral
ancesseur: ancêtre
anel: anneau
anuitier: Se faire nuire
apensé: avisé
apenser: réfléchir
appertise: prouesse
ardre/ardroir: brûler
argu: projet
arçonner: se courber
arroir/areer: equipage
arsé: incendié
assouager: calmer/maîtriser
attayne: animosité
attentement: tentative
aucube: tente
aval: En bas
aven: gouffre
avilir: Rendre vil, méprisable

B
babillard(e): Qui parle beaucoup
babiller: Parler beaucoup et à propos de rien
bachelerie: vaillance
baguenaud: Niais
bai: Châtain
baille: Baquet
bailler: Donner, mettre en main
bande: Rivage
bandeler: Bander
bandon (à): A discrétion
barat: Ruse
barater: Ruser
barbier: Synonyme de médecin de campagne, soigneur, chirurgien
bardache: Etoffe de poils de chameau ou de chèvre sauvage
barguigner: Babiller
barnage: Ensemble des barons au service du roi ou d’un prince
bas :Sexe féminin, cul
bassetement: En bas
bast: Bâtard (Péjoratif)
bataculer/boteculer: Bousculer, culbuter
baucent: Couleur pie
baut: Joyeux, hardi
« bec jaune »/Béjaune: Jeunot
bégard: Membre de sociétés pseudo-mystiques
bélin: Mouton
bélitre: Coquin, maraud
bellement: Bien
bers: Berceau
berser: Tirer à l’arc
besacier: Maraudeur (portant une besace)
biau: beau
biclarel: Loup-garou
biforchier: bifurquer
billevesée: Chose frivole, conte ridicule
bliaut: chemise
boiser: boire
« bigre »: Juron
bordeau: bordel
bordelière: Débauchée (péjoratif)
bondire/rebondire: Retentir
bordellerie: Bordel
borgniat: borgne
boter/bouter/bouttre: Pousser, « mettre » dans un sens obsène
bouchonner: Frotter avec un bouchon de paille pour enlever la sueur ou la malpropreté
boulgre: hérétique
bougre: Individu (Péjoratif), Sodimite, hérétique
bourras: Grosse toile faite d’étoupe et de chanvre
bourdon: Bâton de marche des pélerins
boutedieu: (Péjoratif) Juif
bouteiller: Responsable de l’échansonnerie
boute-selle: Départ
braïeul: Ceinture tenant les braies
brande: Bruyère (Frayer la brande)
branle: Danse régionale du XV° / Grande agitation
bréviaire: Livre contenant les offices que les prêtres doivent lire chaque jour / Lecture habituelle
bric: (Péjoratif) Fripon, coquin
brancher: Pendre
brodequin: Forte chaussure lassée enveloppant le pied et le bas de la jambe
broquette: (Péjoratif) Petite broche
brosse: Buisson
brouée: Brouillard
brouillis: Epoque trouble, confuse
brune: Tombée du jour
buissonet: Petit bois buissonneux
buron: Cabane

C
cagot(te): Faux dévot
« carnade »: La mort
canivet: Canif, petit couteau
cap: Tête
capilotade: (mettre en) Réduire en ragoût
capon: (Péjoratif) Gueux, poltron
casseron: Casserole
castellerie: Fortification, tout bâtiment se trouvant à l’intérieur d’une fortification
cautelle: ruse
ceans: Ici, dedans
certainne loy (la): La loi de Dieu (la Bible)
cévade: avoine
chahuré: Chat huant
chalenge: Revendication, défense
chaloir: Importer, intéresser (seulement de manière impersonnelle (« peu m’en chaut »)
chamaille/Chamaillerie: Dispute, querelle
chamaillis: Situation confuse
chane: Broc
chapeler: Frapper
chapelet: Petit chapeau, couronne
chapon maubec: (Péjoratif) Poltron à mauvaise langue
chargé: Pipé
charmement: Charme, enchantement
charnogne: Charme, sortilège
chartre: prison
chasé: Petit fief
chatron (chastron): (Péjoratif) Chatré
chatternite: Qui affecte un faux air de douceur pour mieux tromper
chaume/chaumois: Plateau dénudé
chère: Visage, accueil
chétif: Captif, malheureux
chevelé: Chevelu
« chiabrena »: Juron « Chiure de merde »
chiche chiche-face: Avare
choir: Tomber
cigain (e): Tzigane
cingler: Fouetter
clabauder: Aboyer, hors des voies/médire sans motif
clicaille: Pièce de monnaie, argent
clouficher: Clouer
cognoistre: Connaître.
cohue: Marché
cognoissance: Connaissance
coi: Calme
coille: Testicule
coillu: Non châtré, mâle
colpe: Faute, forfait
commençailles: Les débuts
compagner: Accompagner
compain/Compaing: Compagnon, personne avec qui on partage le pain
compère: Toute personne qui en seconde une autre pour faire une supercherie
compisser: (Péjoratif) Souiller d’urine
conchier: (Péjoratif) Remplir d’ordure, souiller, outrager
conet: Sexe féminin / petit cul
confès: Confession
confortant: réconfortant (Nourriture)
conjouir: accueillir
connin: cul
conempt: débat
content: Chose que l’on désire (Avoir son content d’une chose)
contrait: infirme
convenant/Convenance: convention
converser: séjourner
convoier: Faire route ensemble
coquart/Coquard: (Péjoratif) Nigaud, sot, dupe
coquardie: Sottise
coquebert: (Péjoratif) Nigaud, impertinent
coquefabue: Fourberie / Animal fabuleux
« coquefredouille »: Juron
coquille: Sexe féminin
coquin (e): Personne vile, sans honneur ni probité / Espiègle, malicieux / Mendiant
coraige: courage
cordelle: intrigue
corone: couronne
cortois (e): courtois (e)
corvée: travail gratuit dû par le paysan à son seigneur
cotelle: robe
cotte: robe, tunique
coudée: Ancienne mesure (environ 50 cm)
couer/coer/coé: (Péjoratif) Epithète appliqué aux anglais qu’on disait « pourvus d’une queue »
courement/corement: corrant/institution
courlieu: courrier
courre: courre-chasse chasse à cour
coursière/corsière: coureuse
crépion/crepon: croupion
crevet: lacet
crocher/crochier: Accrocher, saisir
croulier: Fondrière
croupion: Fessier
cuer: Coeur
culeter: « jouer du cul », tourner des hanches
curation: Remède
cureur/cureor: Celui qui nettoie

D
damelot: damoiseau, jeune homme
« dameledeu »: Sainte Marie
débours: argent avancée
débrisure/débriseure: Viol
décevement: déception
déconfit: décontenancé
déconfort: découragement
déconnu: déguisé
défroque: Ce qu’un moine laisse en mourant/vêtement que l’on ne porte plus
déhaité: malade
délayer: Mélanger avec un liquide / exprimer trop longuement quelque chose
delayage: Verbiage, remplissage
déliter (se): Se réjouir
dénier: Refuser de connaître ou d’accorder
départir: partir « en abandonnant le lieu »
déportement: Mauvaise conduite
« dérober »: Oter la robe, violer
dérube/dérubant: escarpement
desconnoistre: Rendre méconnaissable, déguiser
destourbé: troublé
dévé: fou
devers: devant
dévoyable: Impraticable
dextre: Côté droit
dit (un): Un récit, une maxime
donoyer: Faire la cour aux dames, flirter
devinance: Divination
donzelle: Fille, femme aux moeurs suspectes
dormitoire: dortoir
douloir: Souffrir, plaindre
drôle: (Péjoratif) Mauvais sujet / (Sans idée péjorative) Homme singulier et plaisant
drôlesse: Femme effrontée et méprisable
dru(e): Fidèle, ami, amie, amant
druerie: Galanterie / Cadeau d’amitié

E
ébanoyer (s’): se divertir
ébrener: nettoyer
échafauds: tribunes
échars: avare
ecurer: curer
élaisser (s’): galoper
embattre (s’): tomber sur / s’élancer vers
emberlucoquer: monter un traquenard
embronchier: se couvrir, se cacher
emeuvement: agitation, émoi
enceinter: rendre enceinte
nchartrer: emprisonner
encontre: rencontre
enditter: informer
engigner: tromper
engin,e: esprit, ruse
enherber: empoisonner avec des herbes
enluminer: éclairer
ennorter: encourager
« en perce »: " enceinte "/ mettre les tonneaux ou bariques à couler
enrugni: rouillé (ex : les lames enrugnies)
ensauver: se sauver
estropiat: bandit, voleur
entendement: bon sens, jugement
entonner: boire
entour: alentour
entrant: personne qui entre
entretoise: pièce de liaison qui, dans une construction,est placée entre deux pièces
erre: voyage
eritance: héritage
esbaudir (s’): S’émerveiller
escambiller (s’): " s'allonger " de manière sexuelle
escolleor: châtreur
escollier: châtrer
escopnse: lanterne
escorge: fouet
esforcer: violer
esgambiller: avoir les jambes " pendantes ", les jambes écartées
eshidé: effrayé
esmoignoner: mutiler, estropier
esnuer: dénuder
essart: friche
essoinne: affaire
estace: mât central d’un tref
estoc: pointe d'une arme, race (ex : avoir de l’estoc)
eshanché: estropié
estraingier: étranger
estranière: drapeau
estrapade: supplice qui consistait à hisser le coupable à une certaine hauteur, puis à le laisser tomber plusieurs fois
esturman: pilote
étage: estrade
étape: marché public
eteule / estoble / esteuille: paille restée sur le champ après la moisson
eure heure / " en droite heure ": immédiatement
eve: eau
eventaire: panier d'osier sur lequel on présente les marchandises

F
fablerie: fable
facque: sac
faément: enchantement
faer: enchanter, ensorceler
« fagot »: Bûcher de sorcières
fait néant: forme ancienne de fainéant
fallace: fourberie
falourdeur: prétentieux
fame: femme
familleux: famélique
fantasier: imaginer
faquin: homme méprisable et impertinent
farcerie: farce
farinet: dé à jouer marqué sur une seule face
fasset: corsage
fatrouiller: bavarder à tort et à travers
fauchon: couteau en forme de faux
fauconnier: responsable des oiseaux
faux-visage: masque
féal: fidèle
fel: cruel
félon (ne): déloyal, traître à son seigneur
fémerie: sexe féminin
féminage: féménité
fendace: sexe féminin
fendant: fier de soi
" fendu ": châtré
ferrant gris: fer
" Fête-Dieu ": fête de l'Eucharistie, instituée par le pape Urbain IV en 1264, et fixée au deuxième jeudi après la Pentecôte
fèvre: forgeron, serrurier
fiablement: Avec confiance
fiance: confiance / engagement
ficher: planter, transpercer (" ficher en pal " : empaler)
fief: terre grevé de services féodaux pour lequel est dû au suzerain l’hommage lige
fiéffé: pourvu d'un fief / qui a atteint le dernier degré d'un défaut, d'un vice
fiévé: petit fief
finaud (e) : fin, sous un air de simplicité
flassarde: couverture
flerement: odorat
florisse: Fleurit
foimenteor: (péj.) parjureur, traître
foimenti: parjure
" foin ": " point "
fol: fou
foler: blesser
folier (se): se perdre
folieuse: (péj.)
font: fontaine
forain: étranger (personnes et choses) / écarté (choses)
forcer: violer
forche: fourchu
forclose: barrière, palissade
fornication: péché de luxure
forniquer: commettre le péché de fornication
fornir: exécuter
" fortune ": chance
fot-en en-cul: (péj.) sodomite
fotre: copuler
fouaille: bois de chauffage
fourbe: voleur
fourbir: Nettoyer en frottant (Fourbir des armes)
fourniment: ensemble des objets d'un soldat
" foutre de dieu ": juron
frainte (la): le bruit
fraite: brèche
franche repue: repas qui rassasie
frapier (se mettre au): fuir
frappard: voyou
fredain: scélérat
frein: mors (du cheval)
frische: élégance
frisqueté: élégance
froidier: se refroidir
froqué: moine

G
gab: plaisanterie
gabois: moquerie
gabelle: Impôt sur le sel (monopole d’Etat avec obligation pour chaque sujet d’acheter tous les ans une certaine quantité de sel)
gagnerie: culture
gaillard: personne vigoureuse / personne adroite, maligne
gaillarde: danse et morceau instrumental (XV-XVI) à trois temps, de rythme vif, qui succédait à la pavane dans la suite
gaille: plaisanterie
gaite: guet
galapiat / galapian: vaurien, vagabond
galopin: petit garçon effronté, polisson
garcelette: jeune fille
garczonnière: (péj.) fille qui aime " jouer " avec les garçons, fille "publique"
garder: Prendre garde
gare-loup / garol: loup-garou
gargote: petite auberge à bas prix
gargoter: boire
gargotier: personne qui tient une gargote
gargouilleux,euse: (péj.)qui ressemble à une gargouille
gast-blé: (péj.) ravageur de champ de blé (faute grave)
gâter: pourrir, avarier
gâtine: friche
gauchir: changer de direction
gaudine: bois
geline: poulet
gémement: gémissement
générace: race, engeance
genoillon: genou
gentil: noble
gésir: coucher
giguedouille: danse, " gigotement "
giron: partie du corps qui s'étend de la ceinture aux genoux
glèbe: Sol auquel les serfs étaient attachés. Territoire, propriété terrienne d’un seigneur
gnole / gniole / gnôle / gnaule /: niole Eau-de-vie
godinette: (péj.) petite dépravée
godon: (péj.) désigne les Anglais
goin: gêné
gore pissouse: (péj.) " truie pisseuse "
gouge: putain
goupil: renard
goupille: femelle du renard
goupillon: aspersoir qui sert, à l'église, pour répandre l'eau bénite
gouppée: giclée, coup de goupillon
gourmander: réprimander sévèrement
gous/gocet: petit chien d’appartement ou de dames
grabat: mauvais lit (coucher sur un grabat)
grailler: griller
gré: sébile
grevain: douloureux
grevance: douleur
grève: jambe / raie dans les cheveux
grippeminaud: (péj.) homme hypocrite et rusé
groindre: grogner
guerdon: récompense
guerpir: quitter
guette: échauguette, sentinelle
gueux,euse: indigent qui est réduit à mendier / coquin, frippon
guilleri: verge
guigner: regarder quelqu'un ou quelque chose à la dérobée et généralement avec convoitise; convoiter
guignon: " mauvais oeil ", malchance
guiguet: vin de qualité médiocre
guile: ruse, fraude

H
" haimi ": hélas
haité: bien portant
" haquenée du gobelet ": petit cheval de bât portant les bagages
hardement: bravoure
hart: lien d'osier ou de bois tordu qui sert à lier les fagots / corde avec laquelle on pendait les criminels (" avoir la hart au col " : être pendu)
haterel: cou
héberge: tente
hébergeur: responsable, lors de chevauchée, des logis
hélequin: (péj.) mauvais génie (" maisnie hélequin " : bande de mauvais génies)
hère: homme misérable, sans fortune
herisonne: couverte de piquant
herle à la volée: (ex : Sonner les cloches à herle)
herpaille: Troupe de coquins
hideur: laideur
hinner: hennir
" honneur " (l’): ensemble de la terre seigneuriale, inféodée ou non - domaine propre
hoir: héritage
hontage: honte, déshonneur
hores: heure
houlier / holier: (péj.) débauché, paillard
Houpe: bière particulièrement houblonnée
hourd: échafaud, tribune
hourder: accompagner, escorter
houseau: jambière
houspiller: malmener, en faisant des reproches
huant / huard: hibou
hucher: Crier
hui: aujourd'hui
" huile de reins ": sperme
huron: homme à hure ou chevelure ébouriffée
hutin: bruit, tumulte

I
icelui / icelle: celui-là / celle-là
imagele: petite image
imagerie: image
impie: qui méprise la religion; contraire à la religion
ire: colère
issir: sortir
itelle: semblable, pareille.
item: de même

J
ja: jamais
jacqueline: bouteille de vin
jarron: branche de chêne ou d’arbre dur
jaser: parler avec médisance
jaseur,euse: personne qui aime à jaser
jaunet: pièce d'or
jeter plan: abattre
" jeu françois ": acte sexuel
joïance: joie
joieler: accueillir
jointure: accouplement (faire jointure : s'accoupler)
" joli ": joyeux
joliette: jolie
jolité: objet de luxe
joliveté: joie
jovence: jeunesse
jovencel: jeune homme
jovente: jeune fille
"juin": juif

L
laborer: travailler
lacrimable: déplorable
ladrerie: Léproserie (En breton : kakouzeri, kakouziri)
laie: sentier forestier
lamont: là-haut
landie: sexe féminin
landon: billot de bois pour entraver les chiens
lanier: sorte de faucon peu estimé / lâche
" lanterne ": sexe féminin
lardanche: mésange
larrecineusement: furtivement
larri: terrain inculte et montueux
larroner: voler
latinier: interprète, précepteur
lazaret: Voir Ladrerie
léans: là-dedans
leigne: bois à brûler
lentilleux, euse: personne semée de taches de rousseur
liard: monnaie de cuivre qui valait le quart d'un sou -couleur de lie
licher: boire
lichier: lécher
lober: tromper
Lois: amende, sanction pécuniaire
longaigne: cloaque
lorain: harnais de chevaux
lormerie: art du lormier ou fabricant de harnais
losenger: flatteur, courtisan
loudier: paysan
louvière: sexe féminin
luminer: éclairer
luiton: lutin de mer / phoque

M
maladerie: Voir Ladrerie
magne: grand
mainemain: " sur-le-champ "
mais jamais: (à tout mais : à tout jamais)
maisnie: maison, famille, équipage
malaventure: mésaventure, malchance, malheur
" mal de cabaret " (avoir le): être saoul
maldisance: médisance
male: préfixe péjoratif malebête
malefille: (péj.) méchante fille
malemaisnie: (péj.) bande de salauds
malementer: tourmenter
malencontre: mauvaise rencontre
mameron: mamelon, mamelle
manant: habitant d'un village / (péj.) homme grossier, mal élevé
mander: ordonner, demander
mantel: manteau, couverture
maraud(e): celui, celle qui ne mérite que le mépris
maraudage / maraude: vol de denrées commis par des gens de guerre; vol de récoltes encore sur pied
marauder: aller à la maraude
marchais: marais
marmion: singe
maroufle: frippon, rustre, grossier
marquis: feudataire gardien des marches ou frontières
" mâtin ": gros chien
matinet: de bon matin
maucréature: mauvaise créature
maujuger: mal juger
mauparlier: médisant
mécréant(e): qui n'a pas la foi
mécroire: soupçonner
méhaigné: infirme, estropié
mêle-mêle: pêle-mêle
membrature: membres et muscles
ménie/mesnie: la maisonnée, les familiers qu’on appelle indifféremment privés, nourris ou drus
menterie: mensonge
menuaille: " populace ", canaille
menuement: de façon menue
mercanti: marchand
merci: merci / demander merci : demander grâce
merdaille: (péj.) troupe de gens méprisable
meschin (e): jeune garçon, jeune fille /valet, servante
meschinette: fillette
méseau: lépreux
meshui: maintenant
mi: milieu
mie: abrév. de amie / rien
mier (or): or pur
mignette / mignotte: gracieuse, mignone, " caressante " / fille " délicate "
mignonner: toucher délicatement, caresser tendrement
milsoudor: cheval de grand prix, " cheval de mille sous "
mincier: couper en menus morceaux
Miquelot: pélerin du Mt St Michel
mire: médecin
mirgesse: femme médecin, sage femme
moinerie: (péj) les moines et les religieuses
moineton: petit moine
moinillon: petit moine
molester: faire subir des violences à
mômé: déguisé
momon pari : " couvrir le momon "
montoir: saillie
" mordiable ": juron
" mordieu ": juron
morguer: le prendre de haut
moult / molt: beaucoup, nombreux
movoir: bouger
mue: cage pour les faucons et les éperviers
" muguet ": galant
muid: unité de mesure de capacité pour les liquides, les grains et diverses matières, et qui variait selon les pays et les marchandises. ex : à Paris le muid valait 274 litres pour le vin
musart / musard: niais, irréfléchi, débauché
musardie: niaiserie
muse: inspiration poétique / " rendre la muse " : renoncer aux plaisirs de ce monde

N
nacaires: symbales
nache: fesse
nachiz: Espèce de drap d’or
navier: Naviguer
nicet: naif
nie: non
niep: neveu
nigromance: magie / art secret
nivel: niveau
noise: bruit
noiser: faire du tapage
" none ": quatrième partie du jour, quinze heures
notonier: marin, matelot
" nourriture ": éducation
nuer: dénuder
nuisant: nuisible
nuitantre: nuitamment
nuitée: nuit, espace d'une nuit
nuitel: qui aime la nuit

O
occire: tuer
odeur: assent
odir: entendre
oiance: annonce, proclamation
ombreos: qui fait de l'ombre
ombroyer: mettre à l’ombre
omniement: tous ensemble
onnour: honneur
orains: immédiatement
oreillarde: personne pourvue de grandes oreilles
orière: orée
oriflamme: Bannière en forme de flamme
ourses: règles menstruelles

P
paillard: porté à la lubricité, débauché
paillarder: débaucher, rendre lubrique
paillardise: habitudes de paillard
paillis: lit de paille
paisson: piquet
palenie: (péj.) terre païenne / chose païenne
paleteau: petit morceau d’étoffe
palfrenier/palefrenier: serviteur
paltonière: (péj.) fille " publique "
parçon: partie (ex : en trois parçon)
parlement: conversation
parmi: milieu
" par mon cap ": sur ma tête
pas: passage, détroit
passe-dix: jeu à 3 dés
paterne: paternel
patouillier: patauger / piétiner
pautonier: gueux
pavane: danse noble et lente à 2/4, suivie de la gaillarde
péager: payer un droit de passage
pécune: pièce de monnaie, argent
peinturer: peindre
" peler ": écorcher
peltre: paillasse
Penailles: Haillons
pendant: pente
pendeloche: membre viril
penitanche: pénitence
pensement: pensée, préoccupation
pentacol: pendentif
pesance: chagrin
petiot: tout petit
pharette: carquois / testicule
physicien: médecin
piaffard (e): qui s'agite vivement
pices: testicules
picorée: butin, une affaire
Piedtsente: sentier à l’usage des piétons
piétaille: groupe de personnes à pied
piétoner: marcher, piétiner, aller et venir
pigou: chandelier
pimeslose: obésité
piperie: tromperie
" pique du jour ": l'aube
pis: poitrine
pitable: pitoyable, piteux, faible
piteer: s'attendrir, avoir pitié
plaisement: plaisir
plége: caution
plenté: quantité
pleuraison: lamentation, " en larmes "
poldre: poudre, cendres
" porpisser ": " pisser de peur "
portraire: dessiner, faire un portrait
poterne: petite porte
potron: cul
pouilleux(euse): sale, misérable
pourpens: réflexion
pourpenser: méditer, imaginer
pourpoint: vêtement d'homme (XIIIè au XVIIè) qui couvrait le corps du cou à la ceinture
pourvoir: fournir ce qui est nécessaire
prêche: sermon que font au temple les ministres du culte protestant
prestre: prêtre
" prime ": première des heures canoniales, six heures
primement: premièrement
prod: bien
prodom / preud: homme homme courageux
prouvaire: prêtre
provende: provision
pui: colline
punais: puant, fétide
puterelle: (péj.) jeune putain
putie: (péj.) ordure, fumier,...

Q
quarantaine: (la sainte) le carême
quarteler: écarteler
quémand: mendiant
quérimonie: plainte
quérir: aller chercher
queux: responsables de la cuisine
quidam: personne dont on ignore ou dont on exprime pas le nom
quiet: / tout quit tranquille / tout doux
quiétude: tranquillité de l'esprit
quinaud(e): honteux, confus

R
ramage: (homme) sauvage
rame: feuillage.
rampone: raillerie
ramponer: persifler
randon / randonnée: impétuosité
randonner : poursuivre avec acharnement
rapiner: voler, piller
ratelée: explication
rebidaines / rebondaines: " les quatres fers en l'air "
rechaudir: réchauffer
recouvrer: rentrer en possession de
record: souvenir
recorder (se): se souvenir
recréant: qui perd courage, qui renonce au combat
régal: fête
régicide: assassin d'un roi / meurtre d'un roi
repaissance: Repas
relaps(e): retombé dans l'hérésie ou l'infidélité
relenquir: servir
remembrer: doublet de remémorer
repairer: revenir / séjourner
reposance: repos
" requis ": civil désigné par les pouvoirs pour exercer une fonction qu'il ne peut refuser
rère: raser
restaurier: vengeur
revel: fête, gaieté
revercher: fouiller
reze: voyage
" rhabiller ": porter remède à un abus
riace: rieuse
ribaud(e): homme ou femme suivant une armée / personne de moeurs déréglées
ribauder: paillarder
rifler: érafler, écorcher
riote: querelle
ripaille: grande chère, débauche de table
ripailleur(euse): celui qui aime faire ripaille
rochal: amas de rochers
roide: raide
roidir: raidir
romier: pèlerin
roncinaille: troupe de roncins
roncin(e): étalon, jument, cheval à tous usages
rosse: cheval sans force, sans vigueur / personne méchante, dure, qui aime tourmenter
rôt: rôti
roturier(ère): qui n'est pas noble
roulée: étable à cochons
roulier: voiturier qui transporte des marchandises
" route ": détachement, troupe, cortège
ruffian / rufian: homme débauché
rui: ruisseau
rustaud: grossier, lourd dans ses manières

S
saige: sage
saillie: plaisanterie
salvable: qui sauve, secourable
saunier: ouvrier qui récolte le sel
secouer: piller
seing: signe, signature / blanc-seing : laisser-passer / cloche (signal)
semblance: ressemblance
semondre: inviter, convoquer
sénéchal: espèce de ministre de l’intérieur et de la justice dans la maison d’un prince
senestre: gauche
seoir: s'assoir, siéger, être situé
servantaille: domesticité / ensemble de serviteurs
setier: mesure de capacité variant selon les pays et la matière mesurée (0,4 litre)
" siècle ": monde, vie terrestre
sieur ": titre "
sigle: voile de navire
simple: Herbe médicinale à un seul rang de pétales
si tant: tellement
" sixte ": midi, " aux six coups de midi "
soliveau: homme sans caractère ou d'une nullité complète
sommier: bête de somme
sorcerie: sorcellerie
sottard: sot, imbécile
stomac: estomac
sovenable: dont on se souvient
subverti: bouleversé
suiance: suite
surquérir: attaquer
sus: usité surtout dans l'expression : " courir sus à quelqu'un "; intentions hostiles

T
tablier: nappe
tacon: petite pièce d’étoffe ou de cuir
tapinois (en): en se cachant
tartufe: faux dévot, hypocrite
taye: tante
tayon: oncle
tençon (un): une querelle
tertre: colline
teste: tête
tetin: mamelle, tétine
"tierce": neuf heures
tirer: Dans le sens de mouvement : Aller
tochier: heurter, frapper
" tondre ": amadou servant à allumer le feu
tostée: boire / beuverie
toster: griller, rôtir
touaille: Serviette ou torchon
tourier: Gardien de prison
tourmenteur: bourreau
tournebride: auberge à proximité d'un château
traveler: voyager
traverse: sorte d'entretoise; (fig.) " se mettre à la traverse " : apporter des obstacles
traversain: (regard) regard de travers
tref: mât, voile, tente
treille: grillage
trémuer: bouleverser
trencier / tronchier: trancher, couper
trépas: passage, détroit
trépasser: mourir
tresche: danse
triboulé: tourmenté
tric-trac: jeu se jouant avec des dames et des dés en deux compartiments
" tripot ": machination
troppelet: petite troupe
truage: tribut
truandaille: canaille / ramassis de truands
trucquoises: tenailles
tupin: pot de terre

V
valdenier: vaurien
valet: voir bachelier
vair: gris pommelé
vasselage: courage, bravoure
vasselet: petit vassal
ventraille: entraille, intestin
ventrouiller: escambiller
vêpre: soir
vergoigner: faire honte, déshonorer
vergonde: honte, pudeur
verrine: verrière, vitrail
vesture: vêtement
vêture: vêtement, déguisement
veve: veuve
vif: vivant
vigilance: insomnie
vilonie: félonie, mauvaise action
vindication: vengeance
vineux(euse): qui contient du vin
violement: viol
viron (en): environ, autour
vistement: rapidement
vitupère: reproche
volerie: larcin
vuiseuse: Vicieuse
Potius mori quam foedari

Avatar de l’utilisateur
Jean de Bueil
Messages : 54
Inscription : 19 octobre 2009, 20:14
Localisation : Rezé (44)

Le language courant!!!

Message par Jean de Bueil » 06 novembre 2009, 12:24

Il s'agissait du language courant!!!
Potius mori quam foedari

Avatar de l’utilisateur
Jean de Bueil
Messages : 54
Inscription : 19 octobre 2009, 20:14
Localisation : Rezé (44)

Animaux et plantes...

Message par Jean de Bueil » 06 novembre 2009, 12:31

Ainçois: anchois
Arbroyes: buissons, broussailles
Ayrs: aires, nids des grandes espèces d’oiseaux de proie
Bestes noires: sangliers
Bestes rouges: ordinairement l’espèce bovine. Aussi le gibier (lièvre, lapin, cerf et chevreuil)
Bidet: Petit cheval de selle
Cabuterie: lieu planté de choux
Chasseur: Cheval de chasse
Chatoyre: ruche
Chesny: chenil
Cocquelet: petit coq
Compenaige: toutes sortes d’herbes potagères dont on approvisionne les marchés
Destrier: Cheval de guerre (tenu à main droite par l’écuyer)
Escarbot: Hanneton
Esgrevis: écrevisse
Fainghe: lieu planté de hêtres (faulx)
Faseaul: bûche
Faulx: hêtre
Furmy: fourmi
Garenne: lieu ou l’on garde comme réserve toute espèce de gibier
Grandelin: poisson
Haye: bois, forêt
Hayette: diminutif de haye
Jarbée: gerbe
Laingne: bois à brûler
Oseaul: oiseau
Palfroi/Palefroi: cheval de parade
Papegay: perroquet / oiseau de bois destiné à être tiré par les archers
Passis / passich: prairie entourée de haies vives
Porée: étuvée de choux, d’épinards, / herbages pour la soupe
Raspe: taillis
Ratepennade: Chauve-souris.
Regnard: renard (plus récent que goupil)
Saulchoy: lieu planté de saules ou d’osiers
Sommier: Cheval de trait ou de somme.
Toreau / tor taureau: jeune boeuf
Vautre/Veautre: chien de chasse ou chien à sanglier
Wier: verrat
Potius mori quam foedari

Avatar de l’utilisateur
Blanche du Moulin Martin
Messages : 97
Inscription : 16 septembre 2009, 15:38

Re: Notre Français bien à nous!!!

Message par Blanche du Moulin Martin » 06 novembre 2009, 21:41

Je savais pas que tu étais un descendant de Maitre Capello...
"Hâtons-nous de succomber à la tentation, avant qu'elle ne s'éloigne". Epicure

Avatar de l’utilisateur
Jean de Bueil
Messages : 54
Inscription : 19 octobre 2009, 20:14
Localisation : Rezé (44)

Métiers et dénominations...

Message par Jean de Bueil » 07 novembre 2009, 22:11

A
Argousin: Surveillant des forçats, « agent de police »

B
Bachette: Jeune fille
Bachelier: Jeune noble non adoubé. Il est préposé à divers offices de la cour
Bagasse: Putain
Bailli: Agent du roi ou du seigneur chargé de fonctions judiciaires
Baillive/Bailli: Femme du bailli
Bailliaige: territoire administratif du bailly
Barde: Chanteur s’accompagnant à la viole
Béasse: Jeune fille, servante
Béguine: Femme pieuse, qui sans prononcer de voeux vit dans une sorte de couvent
Bernier: Valet des chiens
Besoingner: travailler
Beuvraige: breuvage
Blestre/blistre: mendiant
Blistrer: mendier, vagabonder
Boquillon: Bucheron
Braconnier : qui chasse avec des chiens (braques)
Brimber: mendier
Brimbeux / brimbeur: gueux, mendiant
Brocque (dispenser à ): céder en détail
Brocquetans (se): se vendant
Bure: beurre
Buverie: boisson

C
Caffa: étoffe de soie
Camelo: étoffe de laine
Carelé: sorte d’étoffe de soie
Carleur: charron, qui fait les roues des chariots
Carpentier / Chapuis: charpentier
Cerroise/cervoise: bière, boisson
Cervoysier: débitant de cervoise, de boisson
Chambellan / Chambellaine: Responsable du service de la chambre
Champier: paître
Chanteplore: Poète qui chante la tristesse
Chavetier: savetier
Clerchon: petit clerc, enfant de choeur
Colporteur (se): Marchand ambulant
Connestable: chef d’une compagnie militaire ou d’un corps de métier
Conreur: tanneur
Convers: Religieux qui ne chante pas au choeur et est chargé du service domestique de la communauté monastique. Le Convers n’a pas « voix au chapitre », c’est à dire qu’il n’a pas à donner son avis.
Cordier: Faiseur de corde.
Coureuse de rempart: (Péjoratif) Prostituée
Coustre: celui qui garde les clefs de l’église, sacristain
Crassier: marchand de graisse
« crochet »: Bandit, voleur
Cuistron: Marmiton
Curial: Homme de cour, courtisan
Cuvelier: fabricant de cuvelles, de tonneaux

D
Damoiseau: Noble non adoubé.

E
Escailleteur: qui couvre d’escailles, ardoisier
Escrignerie: ouvrage de menuiserie
Escrignier: menuisier
Essecuer: mettre en cuve
Estaul/ Hestau: Etal

F
Filletier: marchand de fil à tisser

G
Gorlier: ouvrier fabricant les colliers et harnais des chevaux / Bourrelier

H
Hallaige: droit à payer pour étaler et vendre des marchandises dans les halles
Hayon: échoppe, comptoir où on étend la marchandise
Herlo: Maraud
Hostelain: hôtelier, aubergiste

L
Ladre: lépreux.
Laingnier: ouvrier de la laine
Laisnier / laysnier: (marchand) marchand de laine
Loudier: Paysan

M
Mambour: administrateur, tuteur
Messier: sergent veillant sur les fruits de la terre / ancêtre du garde-champêtre
Mousnier/moulnier: meunier

P
Parmentier: tailleur qui garnit les habits
Patarins: Hérétiques italiens du XII° - XIII° siècle apparentés aux cathares.

R
Rewardeur de chemin : détrousseur
Rewardt/rewart/reuwardt: garde dont l’office est de regarder à ce que les statuts soient dûment observés.
Ribaude: Femme à tout faire, de plus ou moins bonne morale, qui accompagne une troupe militaire

S
Séneschal: surintendant, chef d’armes, commandant
Soyer: scier
Soyeur: scieur
Soyeur d’aix: scieur de long

T
Touraige: (droit de) droit que paient les prisonniers au geôlier pour que celui-ci les nourrisse.
Tourier: gardien de prison, geôlier

V
Vacelle: Fille d’auberge
Veautrier: Valet des chiens
Veneur: Responsable des chiens
" Ventres-creux ": Mendiants, pauvres.
Vicomte: Souvent administrateur ou officier de justice - prévôt
Viésier: fripier
Voyrier: vitrier, verrier
Vilain: Paysan
Potius mori quam foedari

Avatar de l’utilisateur
Quentin.
Lions d'Anjou
Messages : 678
Inscription : 17 septembre 2009, 21:39
Localisation : le voide

Re: Notre Français bien à nous!!!

Message par Quentin. » 07 novembre 2009, 22:21

slt jean

tu les trouve sur un site tous c est termes ?
Quentin

Répondre