Les chansons des Lions

Forum à sujets libres
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Aymeric de Versaillis
Lions d'Anjou
Messages : 886
Inscription : 16 septembre 2009, 14:51
Localisation : Le Mans

Les chansons des Lions

Message par Aymeric de Versaillis » 22 septembre 2009, 23:10

Voici un topic réservé à la mise en page des chansons de l'ADLA (j'ai pensé que c'était indispensable, enfin je me comprend). Y a plus qu'à les retranscrire. :D
A toi de jouer Geo ! ;)
Aymeric de Versaillis, membre de l'Ordre Trijambiste.

Avatar de l’utilisateur
geo
Lions d'Anjou
Messages : 1560
Inscription : 23 juin 2009, 12:39

Re: Les chansons des Lions

Message par geo » 06 octobre 2009, 21:48

Le vétéran

Je l’ai vu passer tout à l’heure,
Il portait un lion sur le cœur,
Ces cheveux sont un peu plus gris
Qu’à l’époque d’la guerre de Crécy.
J’ai vu dans le bleu de ses yeux
Le regard des hommes valeureux.
Son gambison plein de poussière
Transpirait des odeurs de guerre.

Je me suis approché de lui,
Il m’a reconnu, m’a sourit.
J’lui ai dit : qu’est ce que tu deviens,
Il m’a répondu : j’en sais rien.
Je vis aux portes de l’enfer,
Mène ma vie de Lion de guerre !

J’ai comme meilleur ami une masse à ailettes,
Et j’ai en pendentif un carreau d’arbalète,
J’ai à mon baudrier une hache à lancer,
Et sous mon oreiller le crâne d’un anglais.
Les images défilent et je vois des anglois
Qui courent dans une ville éclaboussés de sang !
Je vis aux portes de l’enfer,
Mène ma vie de Lion de guerre !

Pour comprendre ce qu’il m’a dit
Faudrait connaitre un peu sa vie.
Savoir qu’il y a vingt ans de ça
Il était de l’ADLA.
Il a jamais voulu renier
Le serment qu’on lui fit donner.
Après Saint Mesmin et Fougères
C’est devenu un Lion de guerre !

Il est parti se battre contre les anglois,
A mener la croisade contre les albigeois,
Combattu les arabes dans le sud du Soudan,
Puis se fut Azincourt et enfin Orléans.
Et reviennent les villes et tous ces musulmans
Qui courent sous une pluie de pierres et de sang !
Il vit aux portes de l’enfer,
Mène sa vie de Lion de guerre !

Avatar de l’utilisateur
geo
Lions d'Anjou
Messages : 1560
Inscription : 23 juin 2009, 12:39

Re: Les chansons des Lions

Message par geo » 06 octobre 2009, 21:49

A boire

C’est une chanson à boire, un chant pour nos compagnons (bis)
Une chanson à la gloire de c’qui rempli nos verres.

Chante, chante, lève ton verre
Pour l’Alliance et pour les Lions (bis)

Et si vous voulez nous plaire, venez avec un cruchon (bis)
D’hypocras ou de clairet ou même de la bière.

Chante, chante, lève ton verre
Pour l’Alliance et pour les Lions (bis)

De merlot, de muscadet, de martini ou de bourbon (bis)
De bordeaux, de beaujolais ou le Saumur qu’on aime.

Chante, chante, lève ton verre
Pour le coteau du layon (bis)

Si un jour nous prend la crève, alors ce jour nous boirons (bis)
Du whyslot, du pastakras, les deux dans le même verre.

Chante, chante, lève ton verre
C’est eux qui nous guériront (bis)

Si tu as peur de la guerre écoute bien la leçon (bis)
Oublis tout et bois un coup, vas y la gueule en l’air.

Chante, chante, lève ton verre
Pour la guerre des pochetrons (bis)

Et que tu sois mercenaire, gratte latrines ou forgeron (bis)
Grand seigneur ou marmiton, on boit tous les mêmes verres.

Chante, chante, lève ton verre
On a tous les mêmes galons (bis)

Quand viendra l’heure dernière, que nos yeux se fermeront (bis)
Dans un tonneau de bon vin je veux qu’on nous conserve.

Chante, chante, lève ton verre
Pour l’éternité des Lions (bis)

Tout au fond du cimetière on entendra la chanson (bis)
De l’Alliance et de ces Lions nageant vers la lumière.

Chante, chante, lève ton verre
Pour l’Alliance et pour les Lions (bis)

Avatar de l’utilisateur
geo
Lions d'Anjou
Messages : 1560
Inscription : 23 juin 2009, 12:39

Re: Les chansons des Lions

Message par geo » 06 octobre 2009, 21:51

La légende

Ils étaient plus de cent mille, envahis par la peur,
Ils étaient plus de cent mille, à croire à cette rumeur.
Elle parlait d’une compagnie de guerriers un peu fous,
Celle de l’Alliance des Lions d’Anjou.

Soudain, le ciel était noir,
Ils marchaient sous leur étendard,
Et leur cri de guerre a tonné.
La masse d’arme en bandoulière,
Le gambison plein de poussière,
Et l’épée rouge du sang anglais.

Cette rumeur au fil des ans est devenue légende,
Et certains soirs de temps en temps je croirai les entendre.
A coup de hache, à coup d’épée, ils continuent leur chevauchée
Ils continuent leur odyssée.

Il parait que certains soirs,
Ils boivent des liqueurs bizarres,
Et après, ils se mettent à chanter.
Il parait que le matin,
Ils se trempent dans l’huile de lin
Ces gars là sont complètement cinglés.

Cette compagnie des Lions d’Anjou,
Cette compagnie de guerriers fous,
Le plus souvent nous fait trembler,
De temps en temps nous fait rêver.
Un idéal réincarné,
Aujourd’hui souvent méprisé,
Un idéal de chevaliers.

Et quand le ciel sera noir,
Ils brandiront leurs étendards,
Et le sol se mettra à trembler.
Leur épée en bandoulière,
Ils feront le tour de la terre,
Rien ne pourra les arrêter.

Si je chante cette chanson,
C’est pour que leur souvenir reste.
Gloire à l’Alliance !
Mort aux anglais

Avatar de l’utilisateur
geo
Lions d'Anjou
Messages : 1560
Inscription : 23 juin 2009, 12:39

Re: Les chansons des Lions

Message par geo » 06 octobre 2009, 21:52

Tombe en silence

Tombe en silence un voile immense
Un souvenir me rappelle les adieux
D’un chevalier mourant prêt du feu.

R/ Montent nos rêves, là haut sans trêve
Et qu’on entende encore nos voix dans la nuit.
Chante un hommage à leur courage,
Pense à ceux qui sont mort sous l’ennemi.

Guerre et violence battent en cadence,
Dans cet enfer tous les miens ont lutté
Pour cette terre qu’ils ont tant aimée.
R/

Oh douce France de mon enfance
Je me souviens des images du passé,
Vers tous les miens volent mes pensées.
R/

Et si la chance nous fait offense,
Si notre espoir quelque part s’est enfui,
Si l’un des nôtres tombe dans la nuit.

R/ Montent nos rêves, là haut sans trêve
Et qu’on entende encore nos voix dans la nuit.
Chante un hommage à leur courage,
Pense à ceux qui sont mort sous l’ennemi.

Avatar de l’utilisateur
geo
Lions d'Anjou
Messages : 1560
Inscription : 23 juin 2009, 12:39

Re: Les chansons des Lions

Message par geo » 06 octobre 2009, 21:53

Canon

C’est le vent de la nuit qui fait danser les flammes,
C’est le vent qui conduit baladins et tziganes,
Libre comme le vent que s’envole mon âme,
Emportée par le vent que s’envole mon chant.

C’est le vent de la nuit qui fait danser les flammes,
Quand les lions sont unis sous un même oriflamme,
C’est l’anglais qui s’enfuit à la vue de leurs armes,
Quand ils montrent les dents et que monte leur chant.

Et quand tombe la nuit, qu’ils retrouvent leurs femmes,
Quand ils se mettent au lit succombant à leurs charmes,
A leurs rugissements on pourrai croire au drame,
Quand ils montrent les dents et que monte leur chant.

Avatar de l’utilisateur
geo
Lions d'Anjou
Messages : 1560
Inscription : 23 juin 2009, 12:39

Re: Les chansons des Lions

Message par geo » 06 octobre 2009, 21:54

Chantez pour eux

Chantez pour ceux qui partagent ce camp,
Qui partagent ce feu, sous la lune qui danse,
Chantez pour ceux qui forment cette alliance
Et qui vivent une France d’un autre temps.

Chantez pour elle, préparant la pitance,
Donnant à ses amis de quoi s’emplir la panse,
Chantez pour elle qui attend patiemment,
Brodant au coin du feu, son tendre amour qui rentre.

Chantez pour celles qui soignent nos blessures
Et qui, dans un murmure, consolent nos tristesses,
Chantez pour les femmes, les hommes de ce camp
Qui autour de la flamme partagent un moment.

Chantez pour lui qui tape sur sa forge
Martelant des épées et autres tranche gorges,
Chantez pour lui qui revient de la guerre
Et retrouve son frère pour trinquer avec lui.

Chantez pour ceux qui ont la rage au ventre
Et le cœur en attente de rêve et de romance,
Chantez pour ceux qui, au cœur de la tourmente,
Se battent pour la France et versent leur sang.

Chantez pour lui, le seigneur en armure,
Qui porte l’aventure aux quatre coins du monde,
Chantez pour lui, qui se bat vaillamment,
Chantez pour nos enfants et nos frères qui tombent.

Chantez pour les gueux, les pieds dans la poussière,
Les mendiants, les lépreux et les traînes misère,
Chantez les trouvères, conteurs et baladins
Qui vont jouer leurs airs sur les chemins.

Chantez l’Alliance et ses joyeux compagnons,
Qui vivent au nom des Lions le rêve de leur enfance,
Chantons la France et montrons comme nous l’aimons
En vivant son histoire au temps de sa puissance.

Chantez pour nous et pour notre espérance
Et pour que notre alliance ne dure pas qu’un temps,
Chantez pour eux, sous la lune qui danse,
Qui partagent ce feu et notre camp.

Avatar de l’utilisateur
geo
Lions d'Anjou
Messages : 1560
Inscription : 23 juin 2009, 12:39

Re: Les chansons des Lions

Message par geo » 06 octobre 2009, 21:55

Pour la gloire

S’il faut dans notre histoire beaucoup d’audacieux
Qui, des éclats de gloire, animent les feux
Forgeons nos cœurs de guerriers combattants
Dans le brasier des guerres d’un autre temps.
Fiers compagnons, pour la victoire,
Sortons nos étendards

S’il faut parer notre destin d’une immortelle gloire
Demain, pour l’ADLA, nous combattrons à grand fracas
Pour la victoire, la liberté
Et l’honneur d’un temps qu’on n’a pas oublié.
Aux armes, aux armes chevaliers !
Sortons nos lames d’acier !

Sitôt dans les forêts qu’éclate l’orage,
Au pied du vieux castel les combats font rage.
Dans la tourmente, bravant mille guerriers,
Le cœur vaillant, tous les lions vont charger.
Morceau de terre ou jusqu’à l’heure
S’étendent nos couleurs.

S’il faut parer notre destin d’une immortelle gloire
Demain, pour l’ADLA, nous nous battrons avec éclat
Pour la victoire, la liberté
Et l’honneur d’un temps qu’on n’a pas oublié.
Aux armes, aux armes chevaliers !
Sortons nos lames d’acier !

Amis, chantons ce soir, ce fier souvenir
Qu’il soit notre étendard défiant l’avenir
Et retenons la passion, le courage,
La compagnie, à ces vertus, s’engage.
Preux chevaliers, à votre appel,
Nous resterons fidèles.

S’il faut parer notre destin d’une immortelle gloire
Demain, pour l’ADLA, nous brandirons notre étendard
Pour la victoire, la liberté
Et l’honneur d’un temps qu’on n’a pas oublié.
Aux armes, aux armes chevaliers !
Levons nos lames d’acier !

Avatar de l’utilisateur
geo
Lions d'Anjou
Messages : 1560
Inscription : 23 juin 2009, 12:39

Re: Les chansons des Lions

Message par geo » 06 octobre 2009, 21:56

A.D.L.A

Monter un camp dans le vent, sous la pluie,
Pour vivre dedans trois jours et deux nuits
Juste une paillasse en guise de lit
Et d’l’hypocras pour noyer sa folie.

Et s’réveiller la gueule enfarinée,
Les yeux plissés, décoiffé, mal rasé,
Une tranche de lard, un œuf, un café,
Et la journée ne fait que commencer ;
Le médiéval qu’est ce que ça fait rêver.

A D L A c’est la fierté
D’une bande de gars qui jouent aux chevaliers
Dans les combats ou autour d’un verre
A D L A ça veut dire qu’ils sont frères.

Tous ces furieux qui s’prennent pour des seigneurs,
Pour des guerriers de l’Anjou ou d’ailleurs,
Quand ils se battent, c’est pour leurs couleurs,
Quand ils s’éclatent ça peut faire un peu peur.

Et même s’ils n’ont jamais gagné la guerre,
S’ils sont meilleurs pochetrons que militaires,
Ils sont tous rois à leur manière,
De la tristesse ils sont toujours vainqueurs
Et comme copains j’en connais pas de meilleur.

A D L A c’est la fierté
D’une bande de gars qui jouent aux chevaliers
Dans les combats ou autour d’un verre
A D L A ça veut dire qu’ils sont frères.

Avatar de l’utilisateur
geo
Lions d'Anjou
Messages : 1560
Inscription : 23 juin 2009, 12:39

Re: Les chansons des Lions

Message par geo » 06 octobre 2009, 21:57

Qui veut chasser une migraine

Qui veut chasser une migraine
N'a qu'à boire toujours du bon
Et maintenir la table pleine
De cervelas et de jambon.

R/ L'eau ne fait rien que pourrir le poumon
Goûte, goûte, goûte, goûte compagnon
Vide-nous ce verre et nous le remplirons (bis)

Le vin goûté à ce bon père
Qui s'en rendit si bon garçon
Nous fait discourir sans grammaire
Et nous rend savant sans leçon.
R/

Loth, buvant dans une taverne
De ses deux filles enfla le sein
Montrant qu'un sirop de taverne
Passe celui d'un médecin.
R/

Buvons donc tous à la bonne heure
Pour nous émouvoir le rognon
Et que celui d'entre nous meurt
Qui dédira son compagnon.
R/

Répondre